Mythes et réalités à propos de l’Ecole de Légèreté

L’Ecole de Légèreté fait couler pas mal d’encre depuis quelques années, autant sur les forums que sur les blogs. Je considère comme un bon signe que cette vision, proposant une équitation juste, respectueuse, soit de plus en plus représentée. Cependant, j’y également lu pas mal de choses inexactes à son propos, souvent écrite par des cavaliers n’y étant que peu habitués. Faisons ensemble un petit tour des idées reçues que j’ai lues ça et là sur le net, et apportons-y des corrections.

 

  • On ne ferme pas la nuque à l’Ecole de Légèreté (ou : le mythe du cheval la gueule en l’air).
    FAUX. On ne ferme simplement pas la nuque avant d’être capable de l’ouvrir ET d’avoir la cession de mâchoire. En fait, l’Ecole de Légèreté (et plus généralement l’équitation de tradition française) s’autorise cet outil hyper pratique qui est tabou dans pleins d’autres méthodes plus orientées germaniques, c’est tout. Cela permet d’éviter de se retrouver bloqué avec un cheval qui s’enferme, qui se met sur les épaules, ou encore qui ne peut pas offrir une extension d’encolure digne de ce nom. Par contre, chez certaines morphologies, ce n’est pas possible, et dans ce cas là on ne le fait pas.
    Tout simplement, le but, c’est que le cheval aille où la main l’emmène: en haut, en bas, ouvert, fermé, à gauche, à droite. Dans la mesure de ce qu’il peut donner, cela va sans dire.

    19511457_1237607693031570_8072260685129991463_n.jpg
    Ici, Gina Pitti avec Urféline. L’élevation de l’encolure est demandée pour alléger les épaules; la jument n’est pas encore capable de donner la nuque à cette hauteur au galop, le ramener viendra donc plus tard. CQFD.

    x

  • On ne pratique pas l’extension d’encolure.
    Je souris en écrivant ça, parce qu’en vrai, on en mange de l’extension d’encolure. Mais je vous promet que c’est une affirmation que j’ai lue un certain nombre de fois. Donc: FAUX. On va la chercher très rapidement dans l’apprentissage. Dans la majorité des cas, une extension plutôt horizontale, nuque ouverte est conseillée. Encore une fois, je dis dans la majorité des cas, car suivant les chevaux, on peut décider de fermer un peu la nuque (jamais derrière la verticale), de descendre un peu plus bas ou de rester un peu plus haut.
    x
    x
  • Les chevaux sont tout le temps pliés dans tous les sens.
    FAUX. On utilise le deux pistes et les flexions, nuance. Mais le but à terme est d’avoir un cheval droit, et le croise-papatte est utilisé dans cette optique.
    x
    x
  • On triture la bouche des chevaux.
    FAUX. On utilise la mâchoire pour décontracter musculairement et mentalement la grosse bête de 500kg sur laquelle on est assis. On préfère ça plutôt que de lui enfiler un pelham sous un noseband, tout en affirmant « je tire moins, il est beaucoup plus léger, c’est plus confortable pour lui » (la force décuplée par l’effet levier, tu connais?).

    SONY DSC
    Bouche fraîche.

    x

  • C’est bien pour le dressage, mais ça ne convient pas aux autres disciplines.
    FAUX. L’Ecole de Légèreté propose une approche qui constitue une fondation afin d’accéder à toutes les disciplines: dressage, saut, complet, randonnée, etc… Le dressage y est plus représenté, certes, mais cela ne veut pas dire qu’elle ne vous convient pas si vous voyez votre avenir équestre dans les compétitions de CSO ou de trec.
    x
    x
  • C’est bons pour les cavaliers qui restent dans leur coin, mais niveau compétition c’est pas top.
    FAUX. En CSO, vos méthodes comptent peu du moment qu’elles paient. En revanche, il est vrai que les juges de dressages se montrent parfois un peu fermés face à un cavalier avec des mains soutenues, sans muserolle et tenant ses rênes de bride à la française. MAIS un cheval qui travaille juste est un cheval qui travaille juste. C’est à dire que même si vous apportez un style atypique par rapport aux autres cavaliers et que le juge tique, si vous déroulez votre reprise au poil, le juge ne vous bâchera pas pour votre méthode (s’il fait bien son taff, mais ça c’est une autre histoire).

    11036302_1017613278272266_445992220755969144_n
    Edit Kappel, à la Lippizaner Cup 2015.

    x

  • C’est accessible à tous les chevaux et tous les cavaliers.
    VRAI, vrai et encore vrai! J’ai vu en haute école des chevaux modestes, sur lesquels vous n’auriez pas parié un kopek. J’ai vu des chevaux cassés redevenir heureux sous la selle. Quant au cavalier, j’en suis la preuve directe: j’ai commencé avec un niveau galop 3, je suis ressortie deux petites années après avec un petit paquet de connaissances, ainsi qu’un cheval bien mis aux trois allures, qui entame la Haute-Ecole.
DSC_0297.JPG
Soutien de la main afin d’obtenir la légèreté, avec Urféline, jument de Gina Pitti.

 

Petit rappel: L’Ecole de Légèreté est une école dans laquelle des moniteurs entrent pour y ressortir instructeurs. C’est une méthode complexe, hyper adaptative, contrairement à ce qui circule beaucoup sur le net. J’ai travaillé à plein temps deux ans avec deux de ses instructeurs diplômés, et j’ai encore beaucoup à apprendre à son sujet.
Un certain nombre de pros surfent sur la vague de l’Ecole en affirmant travailler « selon les principes de l’école de Légèreté », alors qu’ils ont en fait une expérience très restreinte de la méthode; ils ne représentent pas l’Ecole, et votre expérience auprès d’eux ne devrait pas influencer votre vision de cette dernière.

7 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Merci pour cet article.
    Une question cependant car je ne trouve l’info nulle part : quelles conditions pour entrer dans cette école ?

    J'aime

    1. colinegvd dit :

      C’est une école d’instructeurs; il faut être moniteur, puis envoyer sa candidature 🙂

      J'aime

  2. mlleponey dit :

    Je ne connaissais pas du tout c’est très intéressant, ça me donne envie de creuser le sujet !

    J'aime

    1. colinegvd dit :

      Avec plaisir, n’hésite pas à me contacter si tu as des questions!

      J'aime

  3. dapholle dit :

    Intéressant article !
    Bon, juste… La dernière vidéo d’Edith Kappel que j’ai vu était une reprise que je ne permettrai pas de critiquer vu mon niveau, mais je n’ai pu m’empêcher de noter le fouaillement de queue omniprésent. Ce n’était pas exactement ce que j’aurais aimé voir à titre exemplatif. 😦
    Ce que je déplore c’est le manque de vision holistique, mais ça n’est pas spécifique à l’école dont il est question ici. En tous cas, je déplore de voir des cavaliers donner des leçons (parce qu’il ne s’agit bien souvent pas de partage, malheureusement) sur le bien être ou les bonnes méthodes. Mon regard s’arrête à la selle, élément essentiel, sur laquelle aucun d’entre eux ne prend la peine de s’arrêter.

    Bref. Je suis passée quelques courtes heures en coup de vent et spectatrice chez Gina Pitti il y a quelques années. C’était anecdotique. Et j’ai pu constater que c’est très différent (en bien !) ce que ma région m’offre en matière de praticiens pour la matière équestre. Alors j’ai beau me déplacer pas mal, je ne peux pas faire confiance à ces gens-là. Du coup je me réfugie plutôt dans l’académisme bien conduit. (Enfin que j’espère bien conduit).

    Enfin de toute façon, l’homme de cheval investi sera capable d’habiter la méthode et de la vivre à sa vision. C’est aussi ce qui fait la force de l’absence de dogme 🙂

    J'aime

    1. colinegvd dit :

      Cette méthode a ses avantages et ses inconvénients, ainsi que des personnalités trèèès variées au niveau des différentes instructeurs. Je t’assures que plusieurs creusent très loin le problème de la selle, d’ailleurs! Dont Gina Pitti.
      La méthode doit plaire, mais la personnalité de l’enseignant également.

      J'aime

  4. Un sujet très intéressant, je ne connaissais pas cette école mais cela me donne envie de me renseigner un peu plus. Merci beaucoup !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s