Ischio-jambiers et Cie

Vous avez été nombreux à apprécier l’article sur le psoas; nous sommes en effet beaucoup à subir notre corps lorsque nous montons à cheval, et en payons souvent les conséquences. C’est agréable de voir que je ne suis pas la seule!
Pour poursuivre sur le thème des assouplissements du cavaliers (vous l’aurez compris, dans ma vision de l’équitation, le cavalier doit travailler sur lui-même encore plus que sur sa monture !), je vais aborder la problématique d’un autre groupement musculaire, j’ai nommé : les ischio -jambiers, les jumeaux et les soléaires!

Ce sont des muscles situés à l’arrière de vos jambes; vous savez, ceux qui tirent lorsque vous tenter de toucher le sol du bout des doigts! Je vais parler aujourd’hui de tous ces muscles fléchisseurs de la jambe ensemble, car en équitation nous avons tendance à tous les contracter. Si vous êtes comme moi et que vous avez des mollets tout rigides de cycliste, cet article est fait pour vous.

cl-pascimottanasana-correcte-muscles-etires
Au niveau des cuisses, les ischio-jambiers. A niveau des mollets, les muscles jumeaux et soléaires. Crédit image : christianledain

L’équitation est un sport qui a tendance à contracter les fléchisseurs de la jambe plutôt que les étirer. Il suffit qu’en plus vous montiez un peu court, que vous ayez une tendance naturelle à vous raidir un peu et que votre moniteur vous crie sans cesse de reculer votre bas de jambe sans trop prêter attention au reste de votre posture, vous avez le combo gagnant. Attention, loin de moi l’idée de vous faire monter avec les gambettes tendues vers l’avant en mode cow-boy! Mais retrouver un peu de mobilité dans cette zone là ne fait de mal à personne, et pour cela, il faut descendre de cheval.

Si vous êtes contracté(e) à ce niveau là, vous pouvez avoir tendance à bloquer votre bassin en rétroversion (pas forcément ceci dit), et à avoir du mal à laisser votre talon descendre naturellement. Je sais d’expérience que, si je veux forcer mon talon à retourner sous ma fesse sans prendre le temps de soigner le mouvement, je contracte tous ces muscles de manière assez grossière, et je me retrouve avec une posture tout à fait déséquilibrée vers l’avant; je sais que je suis loin d’être la seule. Dans ces cas de figure, votre articulation du genou, mais aussi parfois celle de la cheville, manqueront de mobilité. Or, cette mobilité, on en a besoin à cheval pour amortir, que ce soit au trot, au galop ou en saut (cf la photo de Laura en couverture).

IMG_0081.jpg
Voilà ce qu’il se passe lorsque vous vous contractez: le talon remonte, le genou avance, le dos s’affaisse et vous êtes déséquilibré vers l’avant (et votre cheval subit!)

On peut trouver des dizaines d’étirements des fléchisseurs des jambes; personnellement, la posture de yoga du chien tête en bas fait partie de mes favorites

Crédits : poidsforme, yogajournalfrance

Comme toutes les postures de yoga, cette posture est intéressante à de multiples niveaux, et son seul intérêt n’est pas d’étirer les jambes (si vous voulez en savoir plus, je vous invite à suivre les liens sous les images). Nous allons cependant nous pencher sur celui là aujourd’hui. On dit souvent qu’il faut poser les talons au sol pour cette posture, mais en fait cela demande souvent d’être avancé et/ou très souple. Rappelez vous que l’on voit souvent les postures de yoga faites par des personnes qui ont déjà pas mal d’expérience: si vous ne pouvez pas poser les talons, ne le faites pas (si je tentais de le faire au jour d’aujourd’hui, je serais probablement bonne pour un claquage!) Gardez le dos droit et visualisez un point entre vos deux omoplates; tentez d’attirer ce point vers le sol et relâchez votre nuque. N’allez JAMAIS dans la douleur. Cet exercice me fait énormément de bien quand j’ai le dos bloqué, ou l’arrière des genoux trop tendu. Il a l’avantage d’étirer les ischios en douceur.

Un deuxième étirement intéressant que j’ai appris avec ma kiné consiste à s’asseoir sur le sol, contre un mur, jambes tendues et le dos collé au mur autant que possible. Ramener les orteils vers soi, et étirer la colonne vers le haut comme si quelqu’un tirait une mêche de chevaux verticalement au dessus de soi. Tenir 20secondes, puis relâcher la posture.

Je vous enjoins à cliquer sur les liens de bas de page afin de découvrir ces postures ou d’autres grâce à un excellent blog sur le yoga.


Liens:

Comment créer votre parfait Chien Tête en Bas, 3heures48minutes
Découvrez 5 bonnes raisons d’apprivoiser le Dauphin, 3heures48minutes
Comment poser les mains au sol peut accroître votre vitalité, 3heures48minutes

A cheval : photographie par Mathilde F. Photographie

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Encore un article qui va faire du bien à mon corps… et à celui de ma jument !
    Merci !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s